Nombre total de pages vues

lundi 27 janvier 2014

Un artiste peintre lorientais


Louis Fontaine dans son atelier, par A. Le Tendre (détail)

Louis-Baptiste-Christophe Fontaine est né à Lorient (Morbihan), le 25 mai 1844, d'une mère lorientaise et d'un père léonard, maître ferblantier au Kernevel.
Orphelin de père à l'âge de onze ans, il était l'aîné d'une famille de cinq enfants. Devenu entrepreneur de peintures, au n° 5 de la rue des Colonies, à Lorient, il épousa en 1872 Marie-Françoise-Amélie-Eugénie Le Roux, de dix ans sa cadette. Elle donnera naissance à cinq fils, avant de s'éteindre à l'âge de 31 ans.
La grand-mère paternelle joua alors le rôle de mère auprès des enfants de son fils.
Parmi ceux-ci, trois décédèrent prématurément : Jules, instituteur, mourut avant la Première Guerre mondiale ; Eugène, qui avait pris la succession de son père, rue des Colonies, mourut tragiquement en gare de Chartres, au cours de la même guerre ; Georges, un artiste lui aussi, installé place Alsace-Lorraine, à Lorient, mourut en 1919, victime de l'épidémie de grippe espagnole.
Des deux autres, Louis fut contrôleur de première classe de la Marine, officier de la Légion d'honneur ; Paul, négociant de la Grande Droguerie Centrale établie au n° 67 de la rue du Port, fut le fondateur en 1908 des Etablissements de peintures Kolorian, quai de Rohan.

Louis Fontaine était une figure bien connue des Lorientais. Ses contemporains rapportent qu'il était un homme bon, aimable et sympathique. Il fut lauréat des Sauveteurs bretons en 1883. 
Peintre de Kéroman, ses vues du vieux manoir, de ses antiques sous-bois, rappellent un temps qui n'est plus. Ses bords du Scorff, ses côtes lorientaises, ses marines, ses études de vagues et ses natures mortes, firent souvent sensation. Le Musée de Nantes possédait une marine intitulée "Perdus en mer", qui a disparu pendant la Seconde Guerre mondiale.

Quelques années avant la Première Guerre, plusieurs de ses oeuvres furent détruites dans l'incendie du cours Chazelles. Durant les bombardements de Lorient en 1943, nombre de tableaux appartenant à des collectionneurs privés furent détruits.

Louis Fontaine mourut le 1er septembre 1921, en son domicile du n° 37 de la rue de l'Hôpital, à Lorient. Il repose au cimetière de Carnel, non loin du poète Auguste Brizeux (1803-1858).

Le Port de Lorient en 1869, par Berthe Morisot.
National Gallery of Art, Washington, U.S.A.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire